Le mensuel de référence des Systèmes d´Information Géographique SIG la lettre
Documents > A la Une sur SIG la Lettre >

Mai 2008 : No frontiers !



D’un côté, il y a l’information géographique officielle et de qualité à destination des professionnels. De l’autre, celle pour le grand public, pour ceux qui fouillent les globes virtuels à la recherche d’un lieu de villégiature ou d’un complément d’information pour l’exposé du petit dernier. Ce type de raisonnement, qu’on a encore pu entendre lors du dernier Géo-Evénement, est de moins en moins pertinent. Plusieurs annonces récentes montrent que la frontière entre les approches grand public et professionnelles est de moins en moins étanche.

BD Ortho - VE La BD Ortho dans Virtual Earth

- KML officialisé

C’est tout d’abord le format KML 2.2 qui devient un standard très officiel de l’Open Geospatial Consortium. Ainsi, un format d’encodage, lui-même basé sur des standards officiels (XML), mais lancé par une entreprise privée (Google) devient une référence pour l’échange de couches cartographiques. « La standardisation de KML permet à la fois aux utilisateurs novices et aux experts de publier et de partager des informations géospatiales dans un format ouvert », se félicite d’ailleurs Michael Weiss-Malik, chef de produit KML chez Google. C’est donc bien à cette frontière mystérieuse entre pros et amateurs que l’éditeur s’attaque. Désormais, votre logiciel SIG préféré, aussi sophistiqué soit-il, se doit de lire et d’écrire des KML, ce qui est déjà en grande partie le cas. Les innovations commerciales de grands éditeurs comme Google ou Microsoft impactent, de fait, les applications plus professionnelles tant dans les formats que dans les interfaces homme machine.

- BD Ortho sur Virtual Earth

Deuxième argument, plus récent : la qualité et l’homogénéité de traitement. En effet, Microsoft vient de signer un contrat pour 5 ans avec l’IGN afin de mettre en ligne la BD Ortho sur son globe virtuel (Virtual Earth et sa déclinaison Microsoft Live Search). Attention cependant, c’est une BD Ortho dégradée à 2,5 mètres de résolution. Elle couvrira tout le territoire dès le mois de mai, et sera complétée par une couverture à 1 mètre le long des côtes et par des zooms à 50 cm sur les zones urbaines de plus de 50 000 habitants (avant la fin de l’été). Cela n’empêche en rien Microsoft d’utiliser des photographies aériennes plus précises (InterAtlas) sur un certain nombre de villes comme c’est déjà le cas. Ainsi, l’éditeur s’appuie sur la référence nationale pour assurer la couverture homogène et « certifiée » d’un pays entier, tout en exploitant au mieux les ressources disponibles auprès des acteurs privés. Il n’y a plus de contradiction entre les stratégies commerciales tournées vers le grand public (le communiqué de presse publié par Microsoft insiste sur la France en tant que « première destination touristique au monde avec 78 millions de touristes »), celles à destination des entreprises (Virtual Earth permet d’inclure un globe virtuel dans un site professionnel) et les grandes missions de service public. Chacun exploite les capacités des autres.

Microsoft utilise la BD Ortho, le Géoportail lit des KML, tous les logiciels SIG savent importer et générer des KML… et les interfaces des logiciels SIG ressemblent de plus en plus à des consoles de jeux vidéos. Aux éditeurs de trouver d’autres territoires réservés, car la conquête de l’Ouest professionnel est déjà bien avancée !



Toutes les Unes du mois :
  •   SIG La Lettre devient DécryptaGéo
  •   L’open data ? Un truc de brigands !
  •   OSM met la gomme
  •   Les smartphones ignorent la crise
  •   GeoRezo : de l’Erika au cap des 200 000 messages
  •   SIG La Lettre, vous en pensez quoi ?
  •   L’impossibilité d’une île
  •   Cet hiver, prenez le large !
  •   Crowdsourcing bien ordonné commence par soi-même
  •   Open data et géomaticiens : « je t’aime, moi non plus »
  •   Quand les Français s’intéressent à la géographie électorale
  •   Comment tirer le meilleur parti de vos données géographiques ?
  •   Rencontres 2012 : succès confirmé !
  •   Rencontres 2012 : un menu de choix
  •   La France en relief ? Une histoire vieille de 400 ans !
  •   Janvier 2012 : 2012 : année de la convergence parcellaire ?
  •   Décembre 2011 : www.data.gouv.fr, c’est parti !
  •   Novembre 2011 : Mais que reste-il de nos campagnes ?
  •   Octobre 2011 : Le coût d’une tuile
  •   Septembre 2011 : Les IDG régionales auraient-elles pris le pouvoir ?
  •   1er juillet 2011 : Découvrez GIS & Geomatics Intelligence
  •   Juin 2011 : Rencontres SIG La Lettre : un temps pour s’interroger
  •   Mai 2011 : Google crée le buzz à Where 2.0
  •   Avril 2011 : Mobilisation cartographique autour du séisme de Sendai
  •   Mars 2011 : Adresses et numéros de parcelles : le décret qui précise
  •   Février 2011 : Un nouveau CNIG très inspiré
  •   Janvier 2011 : La prochaine décennie sera-t-elle géolocalisée ?
  •   Décembre 2010 : Il était une fois la révolution
  •   Novembre 2010 : INSPIRE transposée
  •   octobre 2010 : L’État donne de nouveaux objectifs à l’IGN
  •   septembre 2010 : Je suis ici !
  •   Juin 2010 : Mais où sont les boîtes noires ?
  •   Mai 2010 : Un deuxième rendez-vous réussi !
  •   Avril 2010 : Données Ordnance Survey gratuites, c’est parti !
  •   Mars 2010 : Trois IDG à l’épreuve de Xynthia
  •   Février 2010 : Haïti : géomobilisation d’un nouveau genre !
  •   Janvier 2010 : Quand les globes virtuels descendent dans la rue
  •   Décembre 2009 : Messieurs les anglais, tirez les premiers
  •   Novembre 2009 : Quand Google innove… ça peut faire mal !
  •   Galileo : des chiffres qui laissent rêveur
  •   La réalité augmentée débarque
  •   RGE gratuit pour les collectivités : rien n’est moins sûr
  •   Mai 2009 : Un Cartocrime, pas si Net ?
  •   Pari réussi pour les premières Rencontres SIG La Lettre
  •   La relance en cartes et plans
  •   Mars 09 : 12 au 14 mai : rencontrons-nous !
  •   Février 2009 : De Lothar à Klaus : l’information géographique progresse
  •   Janvier 2009 : Crisis, what crisis ?
  •   Décembre 2008 : le CNIG dans la tourmente
  •   Novembre 2008 : Carto en rouge et bleu pour un président noir
  •   Octobre 2008 : Dix ans déjà !
  •   septembre 2008 : Beau palmarès aux jeux géolympiques
  •   Juin 2008 : Assises du numérique : faites entendre votre voix
  •   Mai 2008 : No frontiers !
  •   Avril 2008 : Les Géo-Grenelle récompensent la lutte contre les pesticides
  •   Mars 2008 : Géo-Evénement a 20 ans
  •   février 2008 : Le cadastre s’affiche
  •   Janvier 2008 : INSPIRE, l’heure de la mobilisation générale a sonné
  •   Décembre 2007 : RFID, GPS… bientôt un mariage de puces ?
  •   Novembre 2007 : Vers une géographie volontaire ?
  •   Octobre 2007 : Pas d’enquête sur le recensement
  •   Septembre 2007 : Grandes manœuvres mobiles aux Pays-Bas
  •   Juin 2007 : Galileo sortira-t-il de son trou noir ?
  •   Mai 2007 : Elections : des cartes mais peu d’analyses
  •   Avril 2007 : Géo-Evénement, ça se discute !
  •   Mars 2007 : Rendez-vous à Géo-Evénement 2007
  •   Février 2007 : La publicité localisée, c’est pas fini !
  •   Janvier 2007 : Les régions sont dynamiques
  •   Décembre 2006 : INSPIRE, c’est parti !
  •   Novembre 2006 : Les "idéos" de l’IGN
  •   Octobre 2006 : Libérez les données !
  •   septembre 2006 : Géoportail : lancement réussi mais démarrage laborieux
  •   23 juin 2006 Lancement officiel du géoportail
  •   Juin 2006 : Recherche tour de contrôle, désespérément
  •   Mai 2006 : Edito - Nouveau site SIG La Lettre
  •   Géo-Evénement 2006 : parcours choisi
  •   Mars 2006 : Maquette virtuelle 3D, du gadget à l’outil
  • Recherche personnalisée