Le mensuel de référence des Systèmes d´Information Géographique SIG la lettre
Documents > A la Une sur SIG la Lettre >

Janvier 2011 : La prochaine décennie sera-t-elle géolocalisée ?



À l’aube de cette nouvelle décennie, la géolocalisation entre dans les mœurs, grâce, notamment, aux téléphones portables équipés d’une puce GPS. Les services sont de plus en plus nombreux et les utilisateurs semblent les apprécier. Où en serons-nous en 2020 ? Serons-nous tous suivis à la trace de notre plein gré ? Quelles seront les technologies utilisées ? Retour sur quelques tendances…

Les Français bien équipés

Le récent sondage mené par l’Ifop pour l’Atelier BNP PARIBAS auprès d’un millier de Français montre que 65 % des personnes interrogées (représentatives de la population française) disposent d’un système électronique de positionnement. Ce sont les GPS de voiture portables qui tiennent le haut du pavé (48 %, merci TomTom !), devant les téléphones portables équipés d’un GPS (19 %) et les GPS intégrés aux voitures (10 %). Les hommes sont un peu mieux équipés que les femmes (73 % contre 58 %), une différence que nous nous garderons bien d’analyser. Par contre, le fait que les travailleurs indépendants soient les mieux équipés (72 %), montre bien que la limite entre usages personnels et professionnels est, et restera sans doute, floue.

Les téléphones encore peu exploités

Alors qu’une étude de GfK annonçait environ 30 millions de smartphones vendus en 2009 (marché dominé par Samsung, Apple et Nokia), il semble bien que tous les interviewés n’utilisent pas la fonction GPS de leur téléphone (seuls 19 % d’après l’enquête Ifop), ce qui annonce de bonnes réserves de croissance pour les services. Pourtant, 82 % des Français estiment que les systèmes de géolocalisation sont utiles (taux qui monte à 92 % chez ceux qui possèdent un tel système).

Les applications commerciales et ludiques à la traine

L’étude se concentre ensuite sur les services liés à la géolocalisation, au-delà de la consultation de cartes et d’itinéraires. Dans ce domaine, les Français n’identifient pas bien les acteurs (à part Facebook Places), restent des utilisateurs modestes (à peine un tiers des détenteurs d’un système de géolocalisation l’utilisent pour trouver des points de vente) et inquiets. En effet, 72 % des personnes interrogées trouvent risqué de diffuser sur Internet en temps réel leur position géographique. Mais une bonne moitié des interviewés accepterait de recevoir des informations sur des événements culturels ou des bons de réduction pour des boutiques proches.

L’équipement technique permettant les services liés à la géolocalisation est nettement plus mature que les Français, qui sous-utilisent leurs systèmes. L’offre arrivera-t-elle à créer la demande ? La pression est de plus en plus forte sur les consommateurs potentiels que nous sommes. Les tests sur les puces RFID (ou NFC quand elles servent au paiement) se poursuivent. Les solutions Indoors, permettant de se guider de promo en promo dans des centres commerciaux ou des salons se développent et le GPS pourrait bien être rapidement supplanté par des techniques mieux adaptées aux services alliant contenu Internet et géolocalisation. C’est en tous cas la conclusion d’une étude d’ABI Research qui prévoit que ce sont les réseaux Wi-Fi qui seront les plus utilisés en 2015 !



Toutes les Unes du mois :
  •   SIG La Lettre devient DécryptaGéo
  •   L’open data ? Un truc de brigands !
  •   OSM met la gomme
  •   Les smartphones ignorent la crise
  •   GeoRezo : de l’Erika au cap des 200 000 messages
  •   SIG La Lettre, vous en pensez quoi ?
  •   L’impossibilité d’une île
  •   Cet hiver, prenez le large !
  •   Crowdsourcing bien ordonné commence par soi-même
  •   Open data et géomaticiens : « je t’aime, moi non plus »
  •   Quand les Français s’intéressent à la géographie électorale
  •   Comment tirer le meilleur parti de vos données géographiques ?
  •   Rencontres 2012 : succès confirmé !
  •   Rencontres 2012 : un menu de choix
  •   La France en relief ? Une histoire vieille de 400 ans !
  •   Janvier 2012 : 2012 : année de la convergence parcellaire ?
  •   Décembre 2011 : www.data.gouv.fr, c’est parti !
  •   Novembre 2011 : Mais que reste-il de nos campagnes ?
  •   Octobre 2011 : Le coût d’une tuile
  •   Septembre 2011 : Les IDG régionales auraient-elles pris le pouvoir ?
  •   1er juillet 2011 : Découvrez GIS & Geomatics Intelligence
  •   Juin 2011 : Rencontres SIG La Lettre : un temps pour s’interroger
  •   Mai 2011 : Google crée le buzz à Where 2.0
  •   Avril 2011 : Mobilisation cartographique autour du séisme de Sendai
  •   Mars 2011 : Adresses et numéros de parcelles : le décret qui précise
  •   Février 2011 : Un nouveau CNIG très inspiré
  •   Janvier 2011 : La prochaine décennie sera-t-elle géolocalisée ?
  •   Décembre 2010 : Il était une fois la révolution
  •   Novembre 2010 : INSPIRE transposée
  •   octobre 2010 : L’État donne de nouveaux objectifs à l’IGN
  •   septembre 2010 : Je suis ici !
  •   Juin 2010 : Mais où sont les boîtes noires ?
  •   Mai 2010 : Un deuxième rendez-vous réussi !
  •   Avril 2010 : Données Ordnance Survey gratuites, c’est parti !
  •   Mars 2010 : Trois IDG à l’épreuve de Xynthia
  •   Février 2010 : Haïti : géomobilisation d’un nouveau genre !
  •   Janvier 2010 : Quand les globes virtuels descendent dans la rue
  •   Décembre 2009 : Messieurs les anglais, tirez les premiers
  •   Novembre 2009 : Quand Google innove… ça peut faire mal !
  •   Galileo : des chiffres qui laissent rêveur
  •   La réalité augmentée débarque
  •   RGE gratuit pour les collectivités : rien n’est moins sûr
  •   Mai 2009 : Un Cartocrime, pas si Net ?
  •   Pari réussi pour les premières Rencontres SIG La Lettre
  •   La relance en cartes et plans
  •   Mars 09 : 12 au 14 mai : rencontrons-nous !
  •   Février 2009 : De Lothar à Klaus : l’information géographique progresse
  •   Janvier 2009 : Crisis, what crisis ?
  •   Décembre 2008 : le CNIG dans la tourmente
  •   Novembre 2008 : Carto en rouge et bleu pour un président noir
  •   Octobre 2008 : Dix ans déjà !
  •   septembre 2008 : Beau palmarès aux jeux géolympiques
  •   Juin 2008 : Assises du numérique : faites entendre votre voix
  •   Mai 2008 : No frontiers !
  •   Avril 2008 : Les Géo-Grenelle récompensent la lutte contre les pesticides
  •   Mars 2008 : Géo-Evénement a 20 ans
  •   février 2008 : Le cadastre s’affiche
  •   Janvier 2008 : INSPIRE, l’heure de la mobilisation générale a sonné
  •   Décembre 2007 : RFID, GPS… bientôt un mariage de puces ?
  •   Novembre 2007 : Vers une géographie volontaire ?
  •   Octobre 2007 : Pas d’enquête sur le recensement
  •   Septembre 2007 : Grandes manœuvres mobiles aux Pays-Bas
  •   Juin 2007 : Galileo sortira-t-il de son trou noir ?
  •   Mai 2007 : Elections : des cartes mais peu d’analyses
  •   Avril 2007 : Géo-Evénement, ça se discute !
  •   Mars 2007 : Rendez-vous à Géo-Evénement 2007
  •   Février 2007 : La publicité localisée, c’est pas fini !
  •   Janvier 2007 : Les régions sont dynamiques
  •   Décembre 2006 : INSPIRE, c’est parti !
  •   Novembre 2006 : Les "idéos" de l’IGN
  •   Octobre 2006 : Libérez les données !
  •   septembre 2006 : Géoportail : lancement réussi mais démarrage laborieux
  •   23 juin 2006 Lancement officiel du géoportail
  •   Juin 2006 : Recherche tour de contrôle, désespérément
  •   Mai 2006 : Edito - Nouveau site SIG La Lettre
  •   Géo-Evénement 2006 : parcours choisi
  •   Mars 2006 : Maquette virtuelle 3D, du gadget à l’outil
  • Recherche personnalisée