Le mensuel de référence des Systèmes d´Information Géographique SIG la lettre
Documents > A la Une sur SIG la Lettre >

Géo-Evénement 2006 : parcours choisi



geo-ev2005Une fois de plus, Géo-Evénement s’affiche avec un programme alléchant. La variété des conférences et des animations proposées devrait permettre à chacun de se composer un menu de choix. Sans oublier bien sûr de passer un peu de temps sur l’exposition afin de découvrir de nouvelles offres industrielles, de prendre un café avec son commercial préféré, de discuter avec d’anciens camarades de promo, ou de rencontrer de futurs employeurs et partenaires. En dehors de toute objectivité (SIG La Lettre participant activement à la création de ce programme), voici cependant un possible parcours idéal !

16 mai Il faudra arriver vers 9h30 et sans doute faire la queue pour récupérer son badge. Nous sommes toujours Porte de Versailles, mais Géo-Evénement a changé de hall. Le hall 5.1 (tout de suite à gauche en entrant) est plus petit, plus intime. En plus, mi-mai, il y fera certainement plus chaud que l’an dernier. Les pigeons seront-ils de la fête malgré la grippe aviaire ?

10 h : Intervention de Dominique Caillaud, le dynamique président d’Afigéo qui lancera les premières "Assises des géomaticiens". Existe-t-il vraiment une profession de géomaticien, ou chacun doit-il se fondre dans des grilles de postes mal adaptées ? Des géomaticiens venus de toute la France seront là pour présenter leur vécu d’un métier souvent choisi, mais méconnu.

formosat copier12 h : Visite des stands. A noter un "grand" revenant sur le salon : Autodesk accompagnés de ses partenaires. A découvrir également plein de petits nouveaux : Alkante, ArchiVidéo, Ares, Atol Conseils, Itélios, Magellium, Netency, Opsigaïa Vérémes… sans oublier de passer du côté de SPOT Image qui a fait une conférence sur Formosat-2, un satellite facilement exploitable pour la détection de changement... petits-fours asiatiques prévus !

13 h : Pause à l’espace librairie. Une centaine d’ouvrages, presque tous en français, publiés dans les 5 dernières années sont proposés par la librairie Bedi. Les cartes bleues risquent de chauffer.

14 h 30 : Les britanniques sont-ils meilleurs que nous ? C’est en tous cas ce que va essayer d’analyser Robert Mann, secrétaire général de l’association britannique de promotion de l’information géographique (AGI) qui présentera ses actions pour la reconnaissance des métiers de la géomatique. Il envisage même de délivrer un diplôme de valorisation des acquis professionnels aux géomaticiens en activité. Les ministères vont s’exprimer dans l’après-midi. Ira-t-on vers une convention collective ? un syndicat ? les débats seront sans doute animés.

16 h : Enfin une coupe de champagne après toutes ces discussions, offerte par Afigéo et le SPDG. Ce sera sans doute le moment de se donner des nouvelles des uns et des autres, de discuter officieusement des dossiers en cours (liste fournie sur demande par la rédaction…)

17 h : Remise des Géo-Loufoques. Après avoir été créés par SIG La Lettre, ils sont désormais directement organisés par Ortech. Le gagnant de l’an dernier a promis de se représenter… ça promet.

17 mai

9 h 30 : On risque de se bousculer pour assister à la conférence "Google Earth, WorldWind, Windows Live Local… la révolution en marche". C’est la première conférence aussi complète sur le sujet en France. Après une présentation des principes techniques et de l’ampleur du phénomène, les aspects sécuritaires seront détaillés. Ce seront ensuite les institutionnels qui présenteront leurs réactions. L’IGN présentera son GéoPortail.

11 h : Prévoyons de sortir quelques instants pour assister au débat sur la transversalité des SIG au GéoCafé. Même les consultants qui s’exprimeront semblent conscients de la difficulté d’un réel positionnement transversal, qui se frotte en permanence à des organisations qui préfèrent une approche plus verticale.

12 h : Pour ceux qui souhaitent plonger dans l’avenir, ne pas rater la conférence de Sandrine Balley du laboratoire Cogit de l’IGN sur "la restructuration en ligne d’un jeu de données". Pourrez-vous un jour aller sur un serveur, sélectionner un profil de données et télécharger directement le jeu correspondant, déjà structuré correctement pour votre SIG et votre base de données ? C’est sans doute encore loin, mais Sandrine Balley nous présentera des pistes prometteuses.

Profitons de la pause déjeuner pour visiter l’espace Grand Ouest qui rassemble différentes entreprises de la région (Thales Navigation, Aïga, Alkante, Netagis, Geobs, Archi Vidéo…), une université (le Master de Rennes II) autour du Réseau Géomatique de l’Ouest.

14h : Retour à la session Google Earth avec deux tables-rondes prometteuses. La première sur l’apport aux différentes communautés (éducation, recherche, environnement) avec de nombreux journalistes vers 15h30. La deuxième, vers 16h30 sera animée par SIG La Lettre. Elle portera sur les réactions des industriels de l’information géographique : Skyline, EEE, Esri, GeoImage seront présents.

17h30 : remise des prix du Géo-Trophée Google Earth. Les meilleures applications auront été présentées sous forme de petites démonstrations tout au long de la journée.

18 mai

9h30 : Ce sera la matinée des témoignages et des retours d’expériences, qu’ils concernent la 3D (avec des présentations de GeoVision Avenir, de la ville de Cannes, de EEE, de GeoImage), les partenariats (nos voisins suisses présenteront une démarche transfrontalière autour du Lac Léman), les logiciels libres (des géomaticiens du Chili présenteront leur utilisation de MapServer dans la lutte contre les incendies de forêt) ou le géomarketing (comment la RATP envoie des SMS à ses abonnés qui habitent à proximité d’un arrêt de bus de nuit). Là encore, deux table-rondes intéressantes en fin de matinée : une sur la fondation OSGEO où membres fondateurs et utilisateurs de MapServer prendront la parole. Et une sur le géomarketing qui pose une question essentielle : comment s’assurer de la valeur des analyses en géomarketing  ? Utilisateurs, consultants, universitaires et éditeurs expliqueront et jugeront leurs méthodes de contrôle face à des outils de plus en plus sophistiqués.

12h : Le Café Carto devient un Apéro Carto et aborde le sujet de la cartographie au service des personnes à mobilité réduite. Un domaine où bien des choses restent à faire.

14h : Ne pas rater la conférence de Grégoire Feyt de l’Université Joseph Fournier à Grenoble au titre provocateur : "La feinte innocence du fond de carte, vices et vertus des SIG". Ce sera certainement conceptuel, mais agitation de neurones garantie ! D’ailleurs, la suite de la session consacrée à la cartographie promet de belles réflexions sur les rapports entre géomaticiens et cartographes.

14h30 : Pour assister à la présentation de Daniel Faivre (Camptocamp) sur le projet de licence OpenSource pour les données géographiques, il faudra rater les premières présentations de la foire à la 3D où de nombreux utilisateurs présenteront leurs maquettes 3D.

Ce petit tour virtuel vous donne envie de venir passer quelques heures ou quelques jours à Géo-Evénement ? Il y aura en tout environ une cinquantaine d’exposants, 45 conférences, 8 tables-rondes et débats publics sans oublier de nombreuses démonstrations interactives. N’oubliez pas également de passer sur le stand de SIG La Lettre situé à proximité de l’espace librairie. Bonne visite !

- Programme détaillé sur www.geo-evenement.org



Toutes les Unes du mois :
  •   SIG La Lettre devient DécryptaGéo
  •   L’open data ? Un truc de brigands !
  •   OSM met la gomme
  •   Les smartphones ignorent la crise
  •   GeoRezo : de l’Erika au cap des 200 000 messages
  •   SIG La Lettre, vous en pensez quoi ?
  •   L’impossibilité d’une île
  •   Cet hiver, prenez le large !
  •   Crowdsourcing bien ordonné commence par soi-même
  •   Open data et géomaticiens : « je t’aime, moi non plus »
  •   Quand les Français s’intéressent à la géographie électorale
  •   Comment tirer le meilleur parti de vos données géographiques ?
  •   Rencontres 2012 : succès confirmé !
  •   Rencontres 2012 : un menu de choix
  •   La France en relief ? Une histoire vieille de 400 ans !
  •   Janvier 2012 : 2012 : année de la convergence parcellaire ?
  •   Décembre 2011 : www.data.gouv.fr, c’est parti !
  •   Novembre 2011 : Mais que reste-il de nos campagnes ?
  •   Octobre 2011 : Le coût d’une tuile
  •   Septembre 2011 : Les IDG régionales auraient-elles pris le pouvoir ?
  •   1er juillet 2011 : Découvrez GIS & Geomatics Intelligence
  •   Juin 2011 : Rencontres SIG La Lettre : un temps pour s’interroger
  •   Mai 2011 : Google crée le buzz à Where 2.0
  •   Avril 2011 : Mobilisation cartographique autour du séisme de Sendai
  •   Mars 2011 : Adresses et numéros de parcelles : le décret qui précise
  •   Février 2011 : Un nouveau CNIG très inspiré
  •   Janvier 2011 : La prochaine décennie sera-t-elle géolocalisée ?
  •   Décembre 2010 : Il était une fois la révolution
  •   Novembre 2010 : INSPIRE transposée
  •   octobre 2010 : L’État donne de nouveaux objectifs à l’IGN
  •   septembre 2010 : Je suis ici !
  •   Juin 2010 : Mais où sont les boîtes noires ?
  •   Mai 2010 : Un deuxième rendez-vous réussi !
  •   Avril 2010 : Données Ordnance Survey gratuites, c’est parti !
  •   Mars 2010 : Trois IDG à l’épreuve de Xynthia
  •   Février 2010 : Haïti : géomobilisation d’un nouveau genre !
  •   Janvier 2010 : Quand les globes virtuels descendent dans la rue
  •   Décembre 2009 : Messieurs les anglais, tirez les premiers
  •   Novembre 2009 : Quand Google innove… ça peut faire mal !
  •   Galileo : des chiffres qui laissent rêveur
  •   La réalité augmentée débarque
  •   RGE gratuit pour les collectivités : rien n’est moins sûr
  •   Mai 2009 : Un Cartocrime, pas si Net ?
  •   Pari réussi pour les premières Rencontres SIG La Lettre
  •   La relance en cartes et plans
  •   Mars 09 : 12 au 14 mai : rencontrons-nous !
  •   Février 2009 : De Lothar à Klaus : l’information géographique progresse
  •   Janvier 2009 : Crisis, what crisis ?
  •   Décembre 2008 : le CNIG dans la tourmente
  •   Novembre 2008 : Carto en rouge et bleu pour un président noir
  •   Octobre 2008 : Dix ans déjà !
  •   septembre 2008 : Beau palmarès aux jeux géolympiques
  •   Juin 2008 : Assises du numérique : faites entendre votre voix
  •   Mai 2008 : No frontiers !
  •   Avril 2008 : Les Géo-Grenelle récompensent la lutte contre les pesticides
  •   Mars 2008 : Géo-Evénement a 20 ans
  •   février 2008 : Le cadastre s’affiche
  •   Janvier 2008 : INSPIRE, l’heure de la mobilisation générale a sonné
  •   Décembre 2007 : RFID, GPS… bientôt un mariage de puces ?
  •   Novembre 2007 : Vers une géographie volontaire ?
  •   Octobre 2007 : Pas d’enquête sur le recensement
  •   Septembre 2007 : Grandes manœuvres mobiles aux Pays-Bas
  •   Juin 2007 : Galileo sortira-t-il de son trou noir ?
  •   Mai 2007 : Elections : des cartes mais peu d’analyses
  •   Avril 2007 : Géo-Evénement, ça se discute !
  •   Mars 2007 : Rendez-vous à Géo-Evénement 2007
  •   Février 2007 : La publicité localisée, c’est pas fini !
  •   Janvier 2007 : Les régions sont dynamiques
  •   Décembre 2006 : INSPIRE, c’est parti !
  •   Novembre 2006 : Les "idéos" de l’IGN
  •   Octobre 2006 : Libérez les données !
  •   septembre 2006 : Géoportail : lancement réussi mais démarrage laborieux
  •   23 juin 2006 Lancement officiel du géoportail
  •   Juin 2006 : Recherche tour de contrôle, désespérément
  •   Mai 2006 : Edito - Nouveau site SIG La Lettre
  •   Géo-Evénement 2006 : parcours choisi
  •   Mars 2006 : Maquette virtuelle 3D, du gadget à l’outil
  • Recherche personnalisée