www.data.gouv.fr. Avec plus de 350 000 jeux de données présentés, il apparaît au premier abord d’une grande richesse. Mais va-t-il changer la donne en ce qui concerne les données géographiques ? Rien n’est moins sûr.

" />
Le mensuel de référence des Systèmes d´Information Géographique SIG la lettre
Documents > A la Une sur SIG la Lettre >

Décembre 2011 : www.data.gouv.fr, c’est parti !



Lundi 5 décembre, Séverin Naudet et son équipe de l’Etalab ont lancé le site de l’open data gouvernemental : www.data.gouv.fr. Avec plus de 350 000 jeux de données présentés, il apparaît au premier abord d’une grande richesse. Mais va-t-il changer la donne en ce qui concerne les données géographiques ? Rien n’est moins sûr.

Une initiative saluée…

« Tout d’abord, Regards Citoyens ne peut que se réjouir de la sortie d’un portail référençant les données publiques librement réutilisables. C’est un effort à notre sens indispensable de l’État pour un renouveau démocratique et citoyen », peut-on lire dès le jour de l’ouverture sur le site de l’association Regards Citoyens, ardente militante de l’écosystème open data. Les chiffres sont impressionnants : 350 000 fichiers, 90 producteurs dont 75 administrations centrales, 817 jours de développement, 25 serveurs, 7 entreprises pour développer l’application, son moteur de recherche, le back-office permettant aux producteurs de publier leurs données… et animer la communauté des réutilisateurs. Sur ce point, Séverin Naudet ne manque pas de projets et annoncera, dès janvier, des mesures concrètes de soutien aux développeurs ainsi que le lancement d’un concours.

…qui subit déjà des critiques

Mais (car il y a bien un mais) Regards Citoyens regrette que la plupart des fichiers soient proposés dans des formats propriétaires (Microsoft notamment) et que seuls quelques-uns représentent un réel changement de politique tarifaire (les établissements scolaires, la dotation budgétaire globale et les éléments d’imposition locale de chaque collectivité ou la base des questions écrites… sont parmi les fichiers qui étaient jusqu’alors payants). Et si le nombre de jeux de données est très impressionnant, c’est principalement dû au découpage des données de statistiques locales en provenance de l’INSEE (six jeux de données pour chaque collectivité locale, déjà disponibles sur le site de l’institut), qui est le producteur de près de 300 000 fichiers. Au rang des points à améliorer, notons également la grande hétérogénéité des métadonnées, parfois plus que lacunaires. Mais, comme le martèle toute l’équipe de l’Etalab, « ce n’est qu’un début ».

Quid des données géographiques ?

www.data.gouv.fr ne propose que peu de données géographiques (112 fichiers en format SHP), les plus visibles étant sans doute les contours des îlots PAC par département. Il contient cependant quelques dizaines de fichiers dont les identifiants ponctuels ont été géocodés (notamment par l’IGN pour les établissements publics, mais également des éléments importants comme les accidents de la route), qui constituent autant de nouvelles couches exploitables dans les SIG.

Même si le site gouvernemental ne va pas changer le visage de l’open data territorial, il donne à voir une volonté politique nationale, ce qui ne peut être que bénéfique. Se présentant comme une plate-forme d’accueil pour les collectivités (7 sont présentes à l’ouverture comme Longjumeau – 15 fichiers ou le conseil général du Loiret – 65 fichiers), il va devoir trouver sa position au milieu de la multiplication des initiatives locales (voir la suite de notre dossier dans ce numéro). Son positionnement par rapport au Géoportail devra également être traité avec attention. À ce jour, il ne fait que référencer certains jeux de données de l’IGN, téléchargeables directement sur le site de l’établissement (la BD Alti dans ses versions les moins précises et, ô surprise, le GeoFLA, enfin gratuit pour tout le monde). Mais s’il est complété un jour par une plate-forme de visualisation afin de permettre aux citoyens de s’approprier directement les données, la partie cartographique sera-t-elle basée sur une API Géoportail ou renverra-t-elle au site proprement dit ? Espérons, en tout cas, qu’elle ne sera pas basée sur un globe virtuel américain, ce serait un comble !



Toutes les Unes du mois :
  •   SIG La Lettre devient DécryptaGéo
  •   L’open data ? Un truc de brigands !
  •   OSM met la gomme
  •   Les smartphones ignorent la crise
  •   GeoRezo : de l’Erika au cap des 200 000 messages
  •   SIG La Lettre, vous en pensez quoi ?
  •   L’impossibilité d’une île
  •   Cet hiver, prenez le large !
  •   Crowdsourcing bien ordonné commence par soi-même
  •   Open data et géomaticiens : « je t’aime, moi non plus »
  •   Quand les Français s’intéressent à la géographie électorale
  •   Comment tirer le meilleur parti de vos données géographiques ?
  •   Rencontres 2012 : succès confirmé !
  •   Rencontres 2012 : un menu de choix
  •   La France en relief ? Une histoire vieille de 400 ans !
  •   Janvier 2012 : 2012 : année de la convergence parcellaire ?
  •   Décembre 2011 : www.data.gouv.fr, c’est parti !
  •   Novembre 2011 : Mais que reste-il de nos campagnes ?
  •   Octobre 2011 : Le coût d’une tuile
  •   Septembre 2011 : Les IDG régionales auraient-elles pris le pouvoir ?
  •   1er juillet 2011 : Découvrez GIS & Geomatics Intelligence
  •   Juin 2011 : Rencontres SIG La Lettre : un temps pour s’interroger
  •   Mai 2011 : Google crée le buzz à Where 2.0
  •   Avril 2011 : Mobilisation cartographique autour du séisme de Sendai
  •   Mars 2011 : Adresses et numéros de parcelles : le décret qui précise
  •   Février 2011 : Un nouveau CNIG très inspiré
  •   Janvier 2011 : La prochaine décennie sera-t-elle géolocalisée ?
  •   Décembre 2010 : Il était une fois la révolution
  •   Novembre 2010 : INSPIRE transposée
  •   octobre 2010 : L’État donne de nouveaux objectifs à l’IGN
  •   septembre 2010 : Je suis ici !
  •   Juin 2010 : Mais où sont les boîtes noires ?
  •   Mai 2010 : Un deuxième rendez-vous réussi !
  •   Avril 2010 : Données Ordnance Survey gratuites, c’est parti !
  •   Mars 2010 : Trois IDG à l’épreuve de Xynthia
  •   Février 2010 : Haïti : géomobilisation d’un nouveau genre !
  •   Janvier 2010 : Quand les globes virtuels descendent dans la rue
  •   Décembre 2009 : Messieurs les anglais, tirez les premiers
  •   Novembre 2009 : Quand Google innove… ça peut faire mal !
  •   Galileo : des chiffres qui laissent rêveur
  •   La réalité augmentée débarque
  •   RGE gratuit pour les collectivités : rien n’est moins sûr
  •   Mai 2009 : Un Cartocrime, pas si Net ?
  •   Pari réussi pour les premières Rencontres SIG La Lettre
  •   La relance en cartes et plans
  •   Mars 09 : 12 au 14 mai : rencontrons-nous !
  •   Février 2009 : De Lothar à Klaus : l’information géographique progresse
  •   Janvier 2009 : Crisis, what crisis ?
  •   Décembre 2008 : le CNIG dans la tourmente
  •   Novembre 2008 : Carto en rouge et bleu pour un président noir
  •   Octobre 2008 : Dix ans déjà !
  •   septembre 2008 : Beau palmarès aux jeux géolympiques
  •   Juin 2008 : Assises du numérique : faites entendre votre voix
  •   Mai 2008 : No frontiers !
  •   Avril 2008 : Les Géo-Grenelle récompensent la lutte contre les pesticides
  •   Mars 2008 : Géo-Evénement a 20 ans
  •   février 2008 : Le cadastre s’affiche
  •   Janvier 2008 : INSPIRE, l’heure de la mobilisation générale a sonné
  •   Décembre 2007 : RFID, GPS… bientôt un mariage de puces ?
  •   Novembre 2007 : Vers une géographie volontaire ?
  •   Octobre 2007 : Pas d’enquête sur le recensement
  •   Septembre 2007 : Grandes manœuvres mobiles aux Pays-Bas
  •   Juin 2007 : Galileo sortira-t-il de son trou noir ?
  •   Mai 2007 : Elections : des cartes mais peu d’analyses
  •   Avril 2007 : Géo-Evénement, ça se discute !
  •   Mars 2007 : Rendez-vous à Géo-Evénement 2007
  •   Février 2007 : La publicité localisée, c’est pas fini !
  •   Janvier 2007 : Les régions sont dynamiques
  •   Décembre 2006 : INSPIRE, c’est parti !
  •   Novembre 2006 : Les "idéos" de l’IGN
  •   Octobre 2006 : Libérez les données !
  •   septembre 2006 : Géoportail : lancement réussi mais démarrage laborieux
  •   23 juin 2006 Lancement officiel du géoportail
  •   Juin 2006 : Recherche tour de contrôle, désespérément
  •   Mai 2006 : Edito - Nouveau site SIG La Lettre
  •   Géo-Evénement 2006 : parcours choisi
  •   Mars 2006 : Maquette virtuelle 3D, du gadget à l’outil
  • Recherche personnalisée