" />
Le mensuel de référence des Systèmes d´Information Géographique SIG la lettre
Agenda > Le GéoAgenda >
13 janvier 2010 : Colloque "Comment je suis devenu géomaticien" à Montpellier



Rencontre « formation-recherche-entreprise » en Languedoc-Roussillon

Mercredi 13 janvier 2010 (9h à 18h) Amphi H - Université Paul-Valéry, Montpellier 3 - Montpellier

La géomatique est une discipline toute nouvelle, qui s’est mise en place dans les années 1970 au Canada et aux Etats-Unis puis qui a atteint le continent européen dans les années 1980/90. Elle est définie comme étant un champ d’activités qui a pour but d’intégrer les moyens d’acquisition et de gestion des données à référence spatiale en vue d’aboutir à une information d’aide à la décision, dans un cadre systémique. C’est une discipline toute neuve qui marie la géographie et l’informatique pour aider à réfléchir et agir sur les territoires. Ce métier, toujours pas intégré dans les codes ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois de l’ANPE) reste encore sous l’emprise forte des outils : SIG (Système d’information Géographique), Télédétection, Cartographie, statistiques… utilisés dans toutes les branches d’activités : transports, géomarketing, environnement, santé, aménagement… Cependant, malgré son développement, elle reste encore peu connue.

Et pourtant…

Étudier les impacts environnementaux, économiques et sociétaux d’une nouvelle route, faciliter le déploiement des troupes de l’opération EUFOR-Tchad en produisant une carte des routes réellement praticables, analyser les causes des inégalités géographiques dans le domaine de la santé, instruire des dossiers d’urbanisme ou élaborer un plan de prévention des risques d’inondation, évaluer précisément les dégâts de la tempête de janvier 2009 sur le massif Landais, définir un ensemble de chemins de randonnées dans un département, choisir les quartiers où distribuer des prospectus annonçant l’ouverture d’une nouvelle parfumerie... Autant d’exemples du savoir-faire des géomaticiens, qui utilisent l’informatique pour "faire parler" le territoire, mieux le connaître et l’aménager. Ils seraient aujourd’hui environ 15 000 en France à travailler dans ce secteur en pleine expansion » (Introduction de "Comment je suis devenu géomaticien ?" paru en 2009 aux éditions du Cavalier bleu, sous la direction de Françoise de Blomac). Afin de mieux cerner les contours d’une profession encore jeune, professionnels, formateurs et employeurs répondront aux questions des étudiants, lycéens et des simples curieux de la géomatique. Cette journée, organisée sous forme de tables rondes afin de faciliter les échanges et d’éviter les discours trop convenus, abordera les différents aspects de la profession de géomaticien : Faut-il avoir la vocation pour se lancer dans la géomatique ? Quelles formations sont aujourd’hui accessibles et à quel niveau d’études ? Quel est le marché de l’emploi pour les géomaticiens ? Quelles sont les compétences essentielles qui font un bon géomaticien ? Des exemples de parcours professionnels, des descriptions de postes et de missions tant dans les domaines privés que publics permettront aux participants de se faire une idée plus précise de la profession.

- Programme complet et inscription sous ce lien





Recherche personnalisée